AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

;Partagez | 
 

 N'être que des inconnues [Emmelys/Alia] ~ mi décembre an 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❈ MESSAGES :
37
❈ ARRIVEE :
10/12/2017
❈ AVATAR :
Katherine Mcnamara.
❈ CREDITS :
Soso (avatar), tumblr (gifs).
❈ AGE :
21 ans.
❈ ALLEGEANCE :
A personne. Elle ne sait plus qui croire, elle est complètement perdue.
❈ LOCALISATION :
Actuellement, elle est à Rigwë. Mais ça risque de changer rapidement, elle ne peut rester longtemps au même endroit.
avatar
fée
MessageSujet: N'être que des inconnues [Emmelys/Alia] ~ mi décembre an 28   Mar 19 Déc - 20:52


N'être que des inconnues.



Alia n’en pouvait plus de rester enfermer dans cette taverne où c’était un défilé constant. Elle ne supportait plus de vivre entourée d’homme à la bedaine trop imposante, qui puait l’alcool dès qu’il effectuait un mouvement. Elle savait parfaitement que certains étaient des nobles, mais ils la répugnaient autant que ceux qui avaient tout juste les moyens de payer une nuit avec une des filles. Tous ces hommes étaient logés à la même enseigne pour Alia : ils n’avaient aucune valeur à ses yeux. Si elle le pouvait, elle les tuerait tous pour avoir osé poser les yeux sur elle. Malheureusement, il n’y a que ce métier qu’elle puisse faire, pour préparer sa prochaine fuite. Alors, elle encaisse, et ne dit rien. Mais chaque visage est ancré dans sa mémoire, et elle se vengera un jour de chaque homme qui s’est montré trop entreprenant envers elle. Un seul s’est montré violent, et rien qu’à l’idée, elle frisonne encore. Elle avait beau n’être qu’un divertissement, elle n’en restait pas moins une personne, même s’ils l’oubliaient tous. Soupirant assise à table, elle joue avec un morceau de pain. Elle n’a rien avalé depuis hier matin. Mais à force de passer du temps dans ce logement, elle se dégoute elle-même de plus en plus. Relevant la tête, elle entend un éclat de rire. Se tournant vers le son en question, elle voit une des blondes dont elle ne se souvient plus du prénom, qui rit aux éclats face à ce qu’un homme lui chuchote. Au moins une qui se plait ici. Et ça énerve Alia, d’avoir ce genre de réflexion. Par moment, elle aimerait être comme tout le monde et ne pas avoir ce passé derrière elle. Peut-être aurait-elle mieux fait de ne jamais écouter aux portes. Mais ce n’est pas avec ses regrets ou ses questions sans réponse, qu’elle va pouvoir avancer. Si elle a bien retenu une chose de sa vie en tant que pirate, c’est qu’il faut toujours regarder à l’horizon pour prévoir la prochaine vague et ainsi éviter les dégâts pendant la tempête. Se redressant vivement, elle fait taire tout le monde avec les pieds de la chaise qui crissent sur le bois. Lançant un léger sourire d’excuse, elle quitte la pièce, sans se préoccuper du morceau de pain qu’elle a laissé sur la table. Une autre le mangera, elle n’en doute pas. Remontant dans sa chambre, elle claque la porte et s’appuie contre cette dernière, retenant ses larmes. Fermant les yeux, Alia se promet qu’un jour, elle trouvera un autre métier. Quelque chose qui lui plaira et qui ne provoquera pas sa propre honte. Attrapant sa cape qu’elle a pu se payer grâce aux hommes qu’elle a fait grimper aux rideaux, elle glisse dans la poche son couteau. Depuis que ce fou est passé, elle ne cesse de tenir son arme entre ses doigts. Elle a peur qu’il revienne et d’un côté, elle sait qu’il le fera. Elle l’a bien compris. Un frisson de peur lui remonte dans la colonne et elle secoue la tête, pour se redonner des forces. Avec un peu de chance, il l’aura oublié. Remontant sa capuche sur sa tête, Alia sort discrètement. Et une fois dehors, elle inspire profondément, tout en souriant. Enfin elle ressent un sentiment de liberté. Se mettant en route, elle est heureuse de voir que les rues sont noires de monde. Au moins, elle peut se fondre plus facilement dans la foule, et échapper à quiconque voudrait la trouver. Mais alors qu’elle regarde sur le côté, Alia ne fait pas attention et bouscule une femme. Elle aimerait fuir, mais ça serait incorrect. Même si elle n’a pas été élevée dans les bonnes manières, on lui a appris un minimum de politesse. « Veuillez m’excuser, je ne vous avais pas vu, j’étais perdue dans mes pensées. »

_________________
Mon enfer personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

N'être que des inconnues [Emmelys/Alia] ~ mi décembre an 28

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» récupération combat Alia - Angèle
» Alia Surion
» (14/09 - 11:38) Amour, amour, je t'aime tant. WIZ ALI
» Alia claritas solis, alia claritas stellarum
» Les rps d'Alia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-